Deviation 909

Deviation 909

// sam 6 juillet – 20h>03h //

Première fête techno organisée à la Deviation.
Lives techno -vjing – installations vidéos

La déviation nous et vous accueille le samedi 6 juillet 2019 à partir de 20h pour une proposition haute en images musicales.

Début de soirée avec une sardinade puis Dj set jusqu’au crépuscule. On poursuivra en alternant live techno et Dj set pour redescendre tranquillement jusqu’au milieu de la nuit.

Les artistes :

-Virtualian (Live) activiste de la scène techno depuis 1993 cofondateur du label thrust avec son compère DJ olive , nous revient avec un live techno donc il est le seul à avoir le secret.

-LeCOIN (Live) performance acid house et techno. ancien membre du collectif cerclerouge il frequente le milieu de la tekno underground depuis la fin des années 90.
(cerclerouge, Milan Music)

-Arachnoide (Live) techno maximale degressive

-DJ Olive (DJ set) Figure incontournable de la scène Techno en France .Patron du shop techno Smart Import,de Thrust records et de BEAST records,organisateur des Raves Euphoria .
L’énergie est le maître mot de ses mixes vinyl ,.Olive proposera un mix techno bien punmpin pour sa venue à Déviation 909.

-Koldd (DJ set) , Co-founder, à Metaphore Collectif
http://normanlevy.co/

-Youri Youpala Citonnade (installation video)
spécialiste du youpala dès l’age de 8 mois l’a depuis troqué contre une caméra.
Entre deux verres de citronnade, il filme tout ce qui passe, à l’échelle du vivant et de l’environnement.
Pour cette occasion, il proposera une nouvelle sélection de films courts, comme une sorte de glossaire aléatoire, lequel vous fera voyager et contempler la fragilité, parfois l’absurdité, du monde contemporain.
https://cayronyouri.wixsite.com/ycart

-Nao Abs (VJing) artiste programmateur vidéaste.

-Tomagnetik (VJing) artiste , photographe

—–

Infos pratiques :
– Adhésion obligatoire à prix libre
– Restauration sur place 20h
– Guinguette / bar à prix fixe
– (Pour donner des coups de mains vous pouvez nous contacter au 09 81 09 44 01 ou contact@ladeviation.org. On sera très contents de vous rencontrer en amont et en aval des événements)

Pour venir :
La Déviation
210 chemin de la nerthe
13016 L’Estaque – Marseille

# Accès en transport public :
ALLER : en train, depuis Gare St Charles (10min) + 15min de marche. OU en bus 35 ou 535 départ de Bourse (30min – arrêt Estaque Castejons) + 10min de marche.
RETOUR : en bus, arrêt Estaque Castejons. Dernier bus à minuit 00h00 (soit départ max de La Déviation à 23H45).
Le public pourra rester sur place jusqu au 1er bus de 5h30 même si la soirée s’arrête avant pour le respect du voisinage.
# Accès en voiture : il y a de la place pour se garer dans la rue. Il est préférable de stationner après la Déviation, plutôt qu’avant, pour ne pas gêner les voisins).

Nuit du dessin

Nuit du dessin

Nuit du dessin
// sam 29 juin - 17h>02h //

Description l'évènement :
8h de dessin avec plusieurs modèles,
de quoi grignoter, boire,
de la musique,
du papier des crayons ...

(ramenez votre matériel)

Tarif: 20 € pour les adhérents Exkiss
30 € pour les non adhérents
Adhésion exceptionnelle Exkiss 10 €
Adhésion déviation prix libre
Repas Compris
Bar au tarifs de La Déviation

 

Infos pratiques :
- Adhésion obligatoire à prix libre
- Guinguette / bar à prix fixe

Pour venir :
La Déviation
210 chemin de la nerthe
13016 L’Estaque - Marseille

# Accès en transport public :
ALLER : en train, depuis Gare St Charles (10min) + 15min de marche. OU en bus 35 ou 535 départ de Bourse (30min - arrêt Estaque Castejons) + 10min de marche.
RETOUR : en bus, arrêt Estaque Castejons. Dernier bus à minuit 00h00 (soit départ max de La Déviation à 23H45).
# Accès en voiture : il y a de la place pour se garer dans la rue. Il est préférable de stationner après la Déviation, plutôt qu’avant, pour ne pas gêner les voisins).

Tango, Concert & Milonga

Tango, Concert & Milonga

// Atelier FONDEMENTS DE LA CORPOREITE DU TANGO: Espace – Musique – Proximité avec Natalia Mazza
// 17hs á 19hs//

// MILONGA & CONCERT
// 20hs á 1hs//

 

-LES ENSEIGNANTS:

//Natalia Mazza (Uruguay) : Elle est danseuse, chorégraphe, enseignante et responsable culturelle. Ses enseignements ont atteint différentes villes d’Amérique latine, d’Amérique centrale et d’Europe. Elle est actuellement responsable du « La Mordida tango club » de Montevideo et organise depuis 12 ans différentes milongas en Uruguay. Elle est également une professionnelle de l’improvisation en danse contact, de la danse contemporaine et de l’expression corporelle.

//ALDO THOMAS (France): Artiste aux multiples facettes, amateur d’improvisation contact et passionné de tango, il anime actuellement des ateliers d’expression corporelle et organise différentes milongas dans la Deviation.

-LES MUSICIENS:

//PASAJE NORUEGA (Argentina): tangos, milongas, candombes, chamamés et valses font partie des genres qui coexistent dans la composition du groupe.
Après cinq années d’activité, le groupe a publié deux albums: Mestiza (2014) et Febril (2017). Les œuvres qui composent ces albums ont été présentées dans certains des lieux et festivals les plus importants d’Argentine comme le Metropolitan Festival of Tango.

-LE PROGRAMME (tout niveau):

// Atelier de TANGO CONTACT avec Aldo Thomas & Natalia Mazza : les appuis, les points de contact, la densité comme une matière épaisse pour plus de fluidité, un guidage sans rupture, faire «un », avec les corps, le sol, la musique, les autres et l’espace autour ! jouer des déviations constantes, et de la souplesse nécéssaire à une grande disponibilité…
// 14hs á 16hs//

Entrée & Repas à Prix Libre

Rien n’arrive! Et ça arrive souvent! – Etape de travail

Rien n’arrive! Et ça arrive souvent! – Etape de travail

Rien n’arrive! Et ça arrive souvent! – Etape de travail
// mer 26 juin – 20h>22h //

Ressassement sur la tentation d’insignifiance, Rien n’arrive ! Et ça arrive souvent ! prendra la forme d’un spectacle-performance.
Dans un rapport de grande proximité, les spectateurs assisteront à la fabrication d’un univers sonore et visuel d’où la pensée et le monde de Jean-Paul Curnier surgira.
L’idée est d’inviter le public à découvrir un laboratoire d’allégresse ; un laboratoire de l’imbécillité heureuse, d’inventeurs de choses qui ne servent à rien, de bricoleurs de machines à produire du « moins que rien », qui philosophent sur l’ordinaire et l’insignifiance.
Les textes adaptés pour la scène sont issus du recueil Peine perdue, éloge du rien et de l’idiotie, suite de fables, de contes brefs traitant de l’amour, de la solitude, de l’absurdité, des tragédies intimes ordinairement vouées à l’insignifiance et au silence.

Rien n’arrive ! Et ça arrive souvent ! sera créée en mars 2020 au Théâtre Joliette puis à Bonlieu Scène nationale d’Annecy. Nous vous invitons à partager une étape de travail, quatre séquences qui existeront dans le spectacle final sous une forme que nous ignorons encore.

Distribution
Mise en scène et jeu Yves Fravega | Composition musicale et jeu Pascal Gobin | Elle Laetitia Langlet , Lui Laurent de Richemond | Création vidéo Simon Fravega | Costumes Virginie Breger | Assistance à la mise en scène Clémence Savalle

Une production L’Art de Vivre coproduite par Bonlieu, scène nationale Annecy, le Théâtre Joliette, Scène conventionnée art et création – expressions et écritures contemporaines – Marseille, le 3bif, La Distillerie.

La Déviation
210 Chemin de la Nerthe 13016 Marseille
Entrée libre

Jauge réduite – Réservation nécessaire
contact@ladeviation.org – 09 81 09 44 01
contact@lartdevivre.org – 04 91 64 31 04

La Promenade

DU 12 au 16 JUIN à 20h30

Texte: Robert Walser
Mise en scène: Malte Schwind
Jeu: Anaïs Aouat, Naïs Desiles et Lauren Lenoir
Assistance et dramaturgie : Mathilde Soulheban
Lumière : Iris Julienne
Son : Jules Bourret
Costumes : Sara Bartesaghi-Gallo
Diffusion : Pierre Itzkovitch

VEUILLEZ RÉSERVER, JAUGE LIMITÉE !
par mail: contact@ladeviation.org ou contact@endevenir2.fr

La Promenade de Robert Walser peut être une sorte de précepte de vie, une aide pour vivre, pour séjourner parmi les hommes pour celles et ceux qui seraient fatigués de se battre dans la compétitivité généralisée. La traverser donne la joie et la force pour habiter notre solitude tout en jouant avec la bêtise du jeu social, du monde de l’art et de la bureaucratie. Elle nous propose, à part la colère ou le cynisme habituel d’aujourd’hui, d’autres manières de réagir et de vivre. Avec une ironie libératrice d’un côté, nous pouvons à nouveau rencontrer «bureaucrates et autorités hautement autorisées », avec une sincérité et une douceur bouleversante de l’autre, nous pouvons peut-être à nouveau oser parler ouvertement aux gens que nous aimons et considérer l’abîme qui nous habite. Il nous propose presque une stratégie de vie pour sauver un rapport au réel dans un monde qui ne cesse de le doubler et de l’éloigner de nous.

Se promener, à pied et en pensée, doucement et tranquillement, devient une manière de survivre.

Le théâtre sera le lieu de cette douceur en résistance.

Atelier d’écriture autour de la Promenade

Atelier d’écriture autour de la Promenade

// mer 12 / jeu 13 / ven 14 / sam 15 / dim 16  –  de 17h à 19h //

Un atelier proposé par Mathilde Soulheban et Malte Schwind en lien avec le spectacle La Promenade.

Participation à prix libre. Inscriptions souhaités.

Nous écrirons notre promenade à nous avec toutes les hétérogénéités que ce nous implique. Nous écrirons quelque part une pensée collective qui se promène. Nous mettrons notre écriture en jeu. Robert Walser a inventé des méthodes fascinantes pour cela. Nous lui en emprunterons quelques unes. Et enfin, nous pourrons la lire et la faire exister pour de vrai.

Approche
Walser écrivait sur des supports papier de tailles différentes en se fixant comme contrainte de les remplir entièrement, d’aller jusqu’en bas de la page. Nous comptons utiliser cette particularité comme première contrainte de l’atelier. Une contrainte formelle arbitraire : on ne raconte pas la même chose sur un ticket de caisse que sur une ordonnance déchirée.

La promenade, paisible, presque sans but, impose un rythme et un rapport au monde autres. La fluidité de l’écriture de Walser épouse les souvenirs, rencontres, descriptions, introspections mélancoliques, création d’apparitions fantasques que suscitent une telle activité.

En partant de cette fragmentation (les papiers déchirés) et de ce continuum (le récit d’une promenade), nous travaillerons à écrire notre propre Promenade. Chaque séance sera dédiée à une dynamique présente dans le texte de Walser.

On pourrait dire, par exemple :
Contemplation – écrire un paysage, un visage
Expression – écrire de la colère, de la joie, de l’amour
Introspection – écrire des pensées, des regrets, des espoirs
Projection – écrire des rencontres, des monstres, des allégories personnifiées

Ces dynamiques seront l’occasion de traverser différentes techniques d’écritures : la description, le dialogue, la satire, autant de genres constitutifs du roman liés les uns aux autres simplement par le déplacement d’un corps dans un espace et les pensées qui
cheminent avec.

Nous consacrerons la fin du travail à la restitution-construction de tous les textes écrits durant l’atelier en un seul récit traversant cette hétérogénéité multiple. La restitution pourra prendre la forme d’un montage de ces textes, d’une lecture ou d’un agencement
plastique des différents supports d’écriture (ticket de caisse, marge d’un journal, etc. etc.)

Le déroulement-type d’une séance:
30 min d’échauffement (petits exercices d’écriture collectifs pour commencer ensemble)
30 min de mise en jambe de la dynamique travaillée (expérimenter quelques voies
possibles)
1h écriture à partir de cadre formel simple sur une dynamique (temps d’écriture solitaire sur
des supports fragmentés)
20 min lecture des textes du jour

 

 

CAP’ – Exposition / Performances / Concerts

CAP’ – Exposition / Performances / Concerts

CAP’// Samedi 18 mai – 18h30 > 1h //
 
À l’occasion de la soirée d’ouverture du Printemps de l’Art Contemporain à Marseille, La Déviation ouvre ses différents espaces et propose un évènement réunissant des artistes plasticiens, performeurs et musiciens, dans le cirque de falaises.
On vous attend nombreux !
 
 
*** PROGRAMME ***
 
18H30 Ouverture des portes
 
——- Exposition +++
 
Simon BOUILLAUD – Edwin CUERVO (en collaboration avec Lola BOULENGER & Nathalie NOÉ ADAM) – Juliette FECK  – Alexandre GÉRARD – Rachel MORELLET – Romain SILVI – Florent TESTA – Ludivine VENET
 
—— Performances & Concerts ++++
 
20H —- Aldo THOMAS — // CAP#01/10 // Performance
21H —– Valentine BABOLAT — // Sans pudeur, des excroissances se pavaneront sous vos yeux // performance
21H30—- Elena GUÉRIN & Léna HIRIARTBORDE —- // La peau de l’Ophrys // performance 
21h50 —— Léo PERALTA — // Flamenco trash avec de vers de Garcia Lorca // perf
22h05 —— Sibylle DUBOC & Claire LAHEURTE —– // Tu ne tu rappelles tu pas ? // perf
22h30 —- LES GRANDS POUVOIRS DES BACTÉRIES — // — concert
23h30 —– Première Frappe —- // Premiere Frappe // Performance sonore electronique/ noise trap romantique et acousmatique.
Tout au long de la soirée — Eva BODRY / Anne Sophie DEROUET / Francisca CRISOSTOMO LOPEZ / Yaelle LUCAS — perf
 
*** + DJ sets *** DJ’Cîm & Lu’DJ **
VAGUE – Performance danse & musique

VAGUE – Performance danse & musique

VAGUE
(danse contemporaine & musique)

// du 10 au 12 mai
ven/sam 20h30
dim 17h //

Conception et interprétation : Francisca Crisóstomo López
Création sonore et interprétation : Claudio Clavija
Lumières : Clara Pinguet
Accompagnement : Lauren Lenoir
Scénographie : Adrien Fontanell
Costumes: Dorothée Henon
Vidéos: Andrés Valenzuela, Manuel Perrone, Joaquín Rivera.

On appelle vague les mouvements de la surface de l’eau, le plus souvent sous l’effet de la lune et du vent. Vague se dit d’une forme, d’un son indistinct qu’on identifie mal. Vague se dit d’une sensation, d’une impression, qu’on ressent sans pouvoir en déterminer avec certitude la nature, l’origine.
Les vagues se déplacent, se propagent subitement. Les marées et les courants marins surgissent du mouvement des plaques souterraines. Quand tout autour est en mouvement, que devient-t-on? Qu’est-ce que d’être déplacée?
L’horizon se confond avec la terre, le ciel, l’océan.
Vague, qui manque de précision, qui prête à diverses interprétations, laisse place au doute.
Vague, se dit aussi d’un vêtement qui a de l’ampleur.

Vague est un projet autobiographique qui s’est initié par une invitation. Croire dans l’effet politique de mouvements internes a été le point de départ pour me lancer dans la recherche des récits, des écrits et des ressentis que l’être étrangère m’avait procuré.

Au travers de l’articulation de la danse et d’une installation sonore, Vague questionne l’identité et l’errance du point de vue d’un corps. Ce projet est reflet de recherches sur la performance et la composition chorégraphique.

 

Publiée par LA DÉVIATION sur Samedi 20 avril 2019

————–

+ infos:
Réservation conséillée (jauge limitée) : contact@ladeviation.org /0981094401
Entrée au spectacle à prix libre.
Ouverture des portes 30min avant le début du spectacle.

*Adhésion à La Déviation à prix libre (obligatoirement conséillé)

// LA DEVIATION //
210 chemin de la nerthe
130016 Marseille

Inventer sa danse // Rêver son chant

Inventer sa danse // Rêver son chant

Inventer sa danse // Rêver son chant
// dim 5 mai – 18h>20h //

Veille ouverte aux chercheurs d’instants précieux, danseurs, chanteurs et curieux.

Une proposition originale de la Troupe Vocale/Les Tempéraments Singuliers et du Groupe Bernard Menault.

Inventer sa danse // Rêver son chant est une expérience immersive, à la fois atelier d’improvisation dansée et chantée et performance artistique.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Bernard Menault, danseur et chorégraphe, vous accompagne à la rencontre de votre danse improvisée.
Le chœur A capella s’en mêle, les corps s’ouvrent peu à peu à l’expression, la voix vibrante emmène le mouvement à se libérer. Lors d’un moment étiré et poétique les expressions se rencontrent, se répondent puis se confondent. Alors les danseurs s’autorisent à chanter, et les chanteurs à danser.

………………………………………………………………………………………………………..

Cette veille sera le point d’orgue de deux journées de résidence artistique pour la Troupe Vocale/Les Tempéraments Singuliers dirigée par Jeanne Alcaraz.

Cette forme créée en Janvier dernier sous l’impulsion d’Alain Simon au Théâtre des Ateliers interroge les conditions d’une expression artistique libre et collective, cherche les limites d’un terrain de jeu où se côtoient structure et immédiateté, où la composition se met au service de la spontanéité, permettant à chacun d’explorer son expressivité.

Prenez part à l’expérience !

————