Prochains événements

  1. Rencontre de fanfare

    mai 26 à 19 h 30 min
  2. Afrimayé-Calle Sol

    juin 1 à 19 h 00 min
  3. Hedwig Tanner / étude # 1 (théâtre)

    juin 7 à 8 h 00 min - juin 10 à 17 h 00 min

Evénements

Hedwig Tanner / étude # 1 (théâtre)

Hedwig Tanner
d’après Robert Walser

une mise en scène de Malte Schwind
avec Naïs Desiles
et des lumières de Iris Julienne

durée : environ 1h

jeudi, 7 juin à 19h
vendredi, 8 juin à 19 h (suivi du lancement de la revue Incartades ayant pris ancrage à la Déviation)
samedi, 9 juin à 20h30
dimanche, 10 juin à 17h

ATTENTION, JAUGE LIMITÉE. RÉSERVATION OBLIGATOIRE :

Hedwig Tanner est la première étude d’une série de portraits de femmes entièrement créé à La Déviation. Il s’agit ici d’une figure qui traverse une pensée sur la possibilité du bonheur et fait la tentative de franchir l’abîme qui nous sépare pour enfin « ne plus être seule avec ses rêves ». Réussira-t-elle ? Nous n’en savons rien, mais nous pouvons faire l’expérience avec elle de cette traversée et d’« aller une fois au bout de ce qu’on veut dire ».

Cette étude s’inscrit dans la volonté de continuer une recherche poussée avec des comédiennes avec qui je travaille depuis le début pour interroger les réponses théâtrales déjà trouvées, pour déplacer le jeu, pour affiner et subtiliser le geste à la fois de la direction d’acteur que de l’interprétation.

La série de ces études est plus largement une expérimentation sur la forme du monologue et constitue un pied de nez au marché et aux circuits de diffusion*. Nous jouerons de nombreuses fois pendant une année, car nous considérons que ce travail-là, devant le public, nous nous devons de nous le réapproprier aussi, qu’il n’y ait aucune raison que la possibilité de ce travail soit réservé à une élite.

Malte Schwind

*Le champ théâtral semble se resserrer de plus en plus sur lui-même tant dans la production que de la diffusion par une centralisation croissante accompagnée d’une logique marchande. Les circuits de diffusion sont rigoureusement structurés selon une hiérarchie pour laquelle « l’émergence » est le mot d’ordre qui légitimise cette hiérarchie et l’inégalité entre les acteurs du champs. Hors de cette hiérarchie, il n’y a pas d’autres circuits de légitimation.
La Déviation a déjà réussi à trouer le système de production marseillais en lui faisant un pied de nez, en déjouant la hiérarchie établie. Elle est la preuve en acte de l’illégitimité des fonctions excluantes du système existant et peut-être l’un des derniers acteurs à travailler réellement à une décentralisation dramatique marseillaise.

Afrimayé-Calle Sol

TAMBOURS ET CHANTS en provenance d’Haiti, Cuba, Guadeloupe, Colombie, Venezuela. Afrimayé et Calle Sol viendront enchanter les falaises des hauteurs de l’Estaque par des rythmes traditionnelles sacrés et profanes..

Rencontre de fanfare

À partir de 19h30 : Soirée d’échanges musicaux, d’expériences sonores et d’improvisations fanfaronnes à LA DÉVIATION.

L’aventure musicale des orchestres populaires de rue se poursuit cette année avec au programme la rencontre de plusieurs fanfares d’ici et d’ailleurs. La fanfare des familles invite la fanfare « Les locataires » qui descendront de Nîmes pour nous retrouver, ainsi que « la fanfare d’ici » qui arrivent de Saint Hilaire de Brens, petit village Isérois. Bien sûr, nous serons complices de ces rencontres avec la fanfare Bipolaire notre sœur jumelle des hauteurs de L’Estaque. Mais il semblerait que d’autres fanfarons marseillais puissent se glisser dans la fête…bref ça risque de claironner à plein poumons, de pétarader fort et joyeusement.

En préambule, une mise en oreille le vendredi 25 mai à 20h au Régali, avec une mini-fanfare improvisée pour l’occase ! Avec :

Thierry Daudet, trompette et danseur étoilé
Nicolas Delorme, saxophones débridés
Alfred Spirli, percussions discount
Samuel , percussions 1er choix
Jean Marc François, on sait jamais vraiment
Olivier Bost, tromboniste discret

Ces 6 individus tenteront ce soir-là de rendre l’humeur favorable au gaie charivari qui se poursuivra tout le weekend.

Le samedi 26 mai,

10h au Régali : Une invitation à tous ceux qui voudraient tenter l’expérience de jouer de la musique en collectif, quelle que soit sa pratique instrumentale, et elle est ouverte à ceux aussi qui n’en auraient pas eue jusqu’à présent. Petits et grands peuvent venir avec leurs instruments ou celui rangé dans l’armoire depuis des années (mélodica, flûte à bec, percussions, le clairon du Papi…) l’emprunter à quelqu’un et de toute façon d’autres propositions vous seront faites (instruments bricolés, d’autres fabriqués). J’insiste sur l’idée que parents (père, mère, grand-mère, grand-père…) et enfants puissent se retrouver dans l’orchestre, ainsi que sur l’ouverture aux débutants et à toute personne n’ayant même jamais pratiqué d’aucun instrument.

11h45 : première sortie au Bar Denis, 31 boulevard d’Annam à Saint Henri, face au cinéma L’Alhambra. Apéritif bruyant

13h : repas au Régali tiré du sac
14h-15h : Rassemblement de l’ensemble des musiciens de chacune des fanfares toujours au Régali. Explication du programme et répétition.
15h30-16h30 : Concert aux centre social de l’Estaque Séon.
17h30-18h30 : Le quiz des fanfares à L’Harmonie de l’Estaque gare.
À partir de 19h30 : Soirée d’échanges musicaux, d’expériences sonores et d’improvisations fanfaronnes à LA DÉVIATION.

Dimanche 27 mai,

RDV 11h au Régali, Apéritif et repas tiré du sac, pour un final en fanfare !